top of page

Association Sobaaku, nos « sourires » d’hier ont une « grande valeur » aujourd’hui.


Retrouvailles à Bochum en Allemagne 2022

Nous vous ramenons quelques années en arrière, dans la province de l’Adamaoua, Château d’eau du Cameroun, sa cité capitale Ngaoundéré, ville tirant son nom de sa montagne merveilleuse. Cette montagne, où est perché un rocher au sommet qu’on nomme le « nombril ». Ne nous arrêtons pas là et dirigeons-nous vers le quartier norvégien, attiré par la musique des cantiques : le Seigneur est mon berger… Mangten, qui nous portent vers le collège protestant. Nous y sommes avec ses chœurs légendaires « Gospel Singers » ou « La voix angélique », des groupes de musique qui ont marqué par leur créativité musicale plusieurs générations au Cameroun et au-delà des frontières. Il est aussi important de faire allusion au grand chœur du Colprot, géante chorale de plus de 400 élèves de toutes les classes chantant à l’unisson lors du célèbre concert annuelle de Noël. Si je vous parle de revenir en arrière c’est pour remonter le temps, aller à l’origine, revivre les moments de joie, de défis, d’amitié, de peine aussi qu’à traverser ce groupe. Les choristes ne l’ont pas oublié, des liens se sont formés, des amitiés fortes par tous ces souvenirs communs qui les ont unis, ainsi est née, sobaaku (les amis en langue peuhls). Des amis comme : Edouard (Kwas), Paco, Vakoté (Vaks), Nadège, Kodji, Temwa ( Temson), Sandvik, Titi, Manfo, Waka Daniel, Massopo, Stella … Des prénoms, noms ou pseudonymes qui sûrement vous évoqueront des souvenirs, ou vous feront sourire à la lecture de cet article.


Le Colprot ( collège protestant ) un établissement scolaire pas comme les autres.

Bien évidemment, nous pouvons citer, le collège de Mazenod qui a aussi cette réputation, mais ici nous parlons du Colprot, créée en 1957, une œuvre des missionnaires Norvégiens avec la collaboration d’Amercains de la Southern Mission. Arrivé au Cameroun en 1923, ces derniers s’installent à Ngaoundéré et créent l’hôpital, des écoles et un collège avec internat et une radio « Sawtu linjiila. Tout un écosystème ou des familles, jeunes adultes se côtoient professionnellement et socialement. Ainsi dans leur élan d’évangélisation naîtront plusieurs églises et des chorales aussi réputées les unes comme les autres (Voix de l’espérance, les chérubins, …) dans toute la région de l’Adamaoua, du Nord Cameroun puis vers le Sud Cameroun. Les élèves de ces établissements avaient donc entre autres comme loisir la musique religieuse. Avec des célébrations bien rythmées, des tenus variés, des rencontres musicales locales et régionales. Ce qui va favoriser la naissance des amitiés, des frustrations, des histoires belles ou tristes, des voyages mémorables à travers le pays et le monde. Ceci marquera à jamais la majorité des jeunes passés dans cette région ou cet établissement mythique qui réunissaient des jeunes venus de tous les horizons du Cameroun voir hors de ces frontières.

De nos jours, chacun des membres de cette association a eu un parcours de vie différente. On pensera qu’ils n’ont rien en commun, ou simplement que c’est l’évangile qui les a unis ! Mais c’est allé au-delà, ils sont chrétiens, musulmans… Cadres, Employés, homme ou femme d’affaires, ils sont réunis en toute simplicité, ancré dans l’amitié, le partage bref un village 2.0 qui leur relie à leur pays le Cameroun et au dénominateur commun qui leur a permis de se connaitre.

Les retrouvailles physiques autour d’un barbecue et un air de chanson accompagné d’une guitare, même si les paroles très bibliques sont reprises en chœur comme au bon vieux temps, le cœur et l’esprit pensent et chantent plus l’espoir et le réconfort de se retrouver ensemble loin de des racines. Les discussions, les kongossa et les échanges débattent sur des projets concrets pour s’impliquer et agir ensemble.

Sobaaku est ainsi l’occasion de revivre ces moments pour ceux qui sont dans la diaspora aujourd’hui. Il s’agit pour eux de poursuivre cette aventure par la solidarité entre les membres et les sympathisants maintenant adultes face aux défis de la vie à l’étranger. C’est aussi penser à la relève qui ne cesse de se renouveler au Colprot et qui peut avoir par le truchement de l’expérience étrangère, des conseils, de l’assistance, une expertise...

Cette association où se retrouvent les anciens du collège, expatriés à travers le monde (Allemagne, France, Norvège, États unis, Sénégal …) est née en 2013. Chaque année elle rassemble dans une ville différente tous les membres. En 2022, du 04 juin au 06 juin c’était à Bochum en Allemagne, à la suite d’un report causé par la Pandémie de la Covid 19.


Bochum en Allemagne 2022 était l’occasion de faire un point sur la rencontre à Poitier en 2019, eh oui deux ans de vide en présentiel à cause de la Covid 19 mais grâce au réseaux sociaux nous sommes restés « connectés ». Mboyan Edouard, président du comité d'organisation à Poitiers a fait vivre de bons moments aux membres, à la Française, bien que des signes rappelant des habitudes de chez nous, ont un peu taché ce moment : Les retards, des désistements de dernières minutes, des payements non respectés de frais qui impactent l’organisation. Ont suivi la lecture du rapport moral et financier, tous, adopté à l’unanimité.

  • Les objectifs pour l’année suivant sont : L’organisation du dixième anniversaire de l’association : anciennement appelé, L'amicale des anciens élèves du Collège Protestant de Ngaoundéré, la première rencontre a lieu en Norvège en 2013 sous l'impulsion de Mr Waka Daniel. Devenue une association, le choix de la prochaine rencontre s'est porté sur la Norvège, ce pour marquer sa continuité et honorer ses pères et la forte communauté des proches du Colprot qui sont présent dans ce magnifique pays.

  • L’Ouverture d’un compte bancaire en France

  • La Sensibilisation et mobilisation des membres de l’association au vu du dixième anniversaire.

  • La Sensibilisation sur l'existence du nouvel outil informatique pour faciliter le travail, la conservation des informations et les transitions inter-bureaux.

  • La Promotion et valorisation des activités de l'association

  • La Recherche de subventions pour d’éventuels projets.


Un nouveau bureau a été élu avec comme suit : - Mr Gérard Mbenda, président - Mme Cognet Valérie, Vice-présdente - Mme Ndongo Stella, secrétaire - Mme Dang Françoise, vice-secrétaire - Mr Manfo Thia Frédéric, trésorier - Mme Houma Pauline, trésorière adjoint


Il a été préconisé que compte tenu du caractère sensible et institutionnel du collège protestant de Ngaoundéré, les statuts permettraient également de porter d'autres projets pas obligatoirement liés au collège protestant bien que notre cible soit celui-ci.

N’hésitez pas à rejoindre l’association « Sobaaku » si le parcours que vous venez de lire vous intéresse ou simplement si vous êtes, comme on dit plus simplement, « un ancien » du secteur.

Georges Mbaah


Σχόλια


bottom of page