top of page

Les journées ou les nuits, que comptent les Bassa ?


Les mots #Kɛl ( ké l) et #Hìlɔ ( hiló ) sont employés chaque jour en #pays_Bassa, mais quel est leur sens profond et leur contexte d'usage ?


Kɛl ( kél ) veut d'abord dire claie, un grenier suspendu au dessus du feu dans nos #cuisines #traditionnelles. Ensuite il veut dire journée, c'est à dire la partie du jour qui a une durée de 12 heures et pendant laquelle le soleil brille. En d'autres termes, c'est la période qui s'étend du lever du jour au coucher du soleil.

Ce qui justifie la phrase : Kɛl ( kél ) ì ǹyɛ, traduite par : le jour s'est levé

#U quant à lui désigne la partie sombre du jour, c'est à dire la nuit. Quand il fait totalement sombre ou noir. Pour dire que la nuit est tombée on dira : U ù ǹsudɛ̀.

Finalement #Hìlɔ ( hiló ) signifie d'abord sommeil, puis désigne une #unité ou une #durée de temps de 24 heures, c'est à dire un jour, en français.

Il faut dire ici que outre ses sens précédemment révélés ( sommeil et jour ), le terme Hìlɔ ( hiló ) renvoie aussi à la nuit, cette période du jour après le coucher du soleil pendant laquelle il fait sombre. C'est cette période, la nuit, que les Bassa considèrent comme représentative de la durée de 24 h qu'on appelle Jour.

En d'autres termes, les #Bassa comptent plutôt les nuits et non les journées en se servant d'un mot, #Hìlɔ, qui dans son sens premier ne veut pas dire nuit, mais qui grâce à un rapport logique de causalité et à la faveur de certains procédés langagiers ou #figures_de_style, a une parenté #sémantique avec ce dernier.

On dira donc : À m̀ɓ ɔŋ dìlɔ di tân ina : il a passé 5 jours ici. Dilɔ cini : ces jours ci ou ces derniers temps. Dìlɔ dìɓàa : deux jours Dìlɔ di ye wɛ̀ɛ di ńtàgbɛ̀ : les jours ne font passer. Par Ndjiki Ngouté


Comments


bottom of page