top of page

la loi du rythme ou du cycle



Vútè

« Nɨ́m merȩ́ȩ á ku à ? » y'a t-il quelque chose d'éternel sur la terre ?

« Ɓɔ̧ kúmní ya cuú njə́mì »

La bouche qui chantait des éloges, a fini par s'atteler au blâme

………………….

Ghɔ̀málà'

« Mǒ tə́ gú sì gúŋ sì pǎ »

Quand on tombe on se relève.

………………….


Ŋgɔ́mbà

« Ŋkí ghɛ́ ndzú pə́ zhyɔ̀ yǔ myé lɔ́ ŋkwɛ́t mə́shú »

Quand l'eau va tarir on verra ce qui y mange les poissons

………………….


ɓàsàa

« Mbók i yé makwò ma nyé Mbó i kwò mboḱ i yɔdàk »

L'univers se déploie suivant un rythme constant de flux et reflux à l'image d'un chimpanzé qui chute et se relève


………………….




Explication ( Première partie )


Ces différents proverbes expriment, ou mieux révèlent la connaissance que nos ancêtres locuteurs du Vɨte ( Yoko, Tibati, Mbandjock ), Ɓàsàa ( Édea, Éseka, Douala ), Ghɔ̀málà ( Bandjoun, Baham, Batié ) et du Ŋgɔ́mbà ( Bamenkoumbo, Balaloum, Bamendjo' ) avaient de la loi du RYTHME ou du CYCLE. En d'autres termes, nos arcanes sacrées ont depuis longtemps observé, remarqué et établi que l'univers est en perpétuelle mouvement : rien n'est statique, tout est dynamique, tout change, mute, évolue ou involue suivant un cycle ou une dynamique mesurée, alternatif et irréversible d'allée et venue, de flux et reflux, de balancement en avant et en arrière, d'apogée et de déclin, de période de crue ou grandes eaux et de décrue ou étiage, de naissance et de mort, de chaos et d'ordre…etc.


Par conséquent, tout prend naissance, évolue, fleurit puis dégénère, à l'image :

- Du jour qui se lève pour décliner et laisser place à la nuit.

- De l'Homme qui nait grandit étant vigoureux, devient mature vieillit et meurt.

- Du Soleil qui se lève, atteint le zénith avec une splendeur radieuse, décline dans l'après-midi et se couche, émoussé et étiolé.

- De la graine qui est solide, meurt, pourri puis germe.

- Des civilisations qui naissent, connaissent une ascension fulgurante qui aboutit à l'apogée, puis surviennent des troubles qui résultent au déclin.


C'est tout ce que pense la philosophie hédoniste. En effet, pour les hédonistes de tout bord l'UNIVERS se déploie à travers le temps avec des cycles qui se répètent incessamment et à l'infini. Pour ces derniers, ces cycles sont même immuables dans leur survenue et leur déroulement qui deviennent par conséquent prédictible pour tout humain ou toute société qui fait un effort d'élévation spirituelle. C'est ainsi que l'instant premier commence par le chaos, le désordre, le sans-forme, l'antimatière, puis de l'ordre se met progressivement en place, ou encore les choses prennent progressivement forme. Cette ascension atteint toujours le point culminant qu'on appelle encore apogée, puis survient des troubles qui petit-à-petit renversent l'ordre établi et crée une descente aux enfers. Enfin, arrive la grande CONFLAGRATION entendu par bouleversement énorme ou grande révolution qui remue tout, encore appelé le grand CHAOS qui précède l'ordre et après lequel TOUT recommence avec les mêmes péripéties, les mêmes événements, et les mêmes faits.


Eu égard à ce qui précède, nous trouvons opportun de répondre à la question persistante de savoir Pourquoi l'Afrique est partie de berceau de l'humanité à poubelle de l'humanité ?

En d'autres termes, pourquoi Nos Ancêtres, qui étaient si puissants et détenteurs de savoirs si lumineux ont été laminés ?

La réponse se trouve dans cette loi universelle irréversible. Les Traditions Ancestrales sont monocentriques c'est-à-dire basées sur La Loi qui est « Dieu ». Pour ce faire, on ne négocie pas avec La Loi qui ne fait que s'appliquer sur les humains dans un déterminisme et un essentialisme impartial, impersonnel et impassible que tout ceux-ci connaissent savent.


Cette Loi est tellement présente qu'elle s'est fatalement appliquée à toutes les civilisations dans Le Monde Entier.

Dans le prochain épisode, nous allons illustrer l'irréversibilité de Cette Loi Universelle avec quelques exemples pour davantage démontrer que ce qui arrive aujourd'hui à l'Afrique, est déjà arrivé à toutes les civilisations du monde entier, et que rien ne peut échapper. L’AFRIQUE MYSTIQUE et PROFONDE n'a pas encore dit son dernier mot…



…………………


Mbaacábí, Notable du Savoir.

Abonnez-vous, likez et partagez !

Commentaires


bottom of page