top of page

Consécration du Roi VII de « Melimvi », Yoko (Mbam et kim) : Sa Majesté Yitsir Michel


YOKO - MBAM ET KIM - CAMEROUN Du 04 au 05 Avril 2023, le village " Melimvi " par Yoko dans le Département du Mbam et Kim au Cameroun, et ses populations ont vécu une ambiance particulière et exceptionnelle. C’était à l’occasion de cérémonie de consécration du septième (7ième) Chef de la Dynastie, Sa Majesté YITSIR Michel.

Désigné en 2021 par le Conseil des Notables du village, en accord avec le Chef de Yoko, Sa Majesté Mahama TSOUKAING et en remplacement du feu Chef MBOOH Pierre décédé plus tôt la même année, Sa Majesté YITSIR Michel succède à l’un des derniers collecteurs d’impôt que le village " Melimvi " a connu.

Situé dans la Région du Centre du Cameroun, Département du Mbam et Kim, Arrondissement de Yoko, à 55 kilomètres de l’entrée Est de Yoko, et à 115 kilomètres de Nanga-Eboko, le village Melimvi a connu jusqu’ici sept (07) chefs à savoir :

1. MENAM

2. NDOHTO

3. NGAVRA

4. MANGNE ( d’où l’appellation de « Mangne Koué » )

5. MEUR ( qui régna au temps colonial )

6. MBOOH

7. YITSIR.


Ses villages environnants sont " Mbatoua " vers le Sud et " Medjangvouni " vers le nord. Il couvre les hameaux de " Toungbih " et " Mené ". Le village " Melimvire " gorge prêt de 200 âmes qui vivent de la chasse, la pêche, l’agriculture, l’élevage et du commerce. Le principal divertissement est la musique appelée « TIMBIR » dont ANTIR Victor et IDY François furent des grands instrumentalistes : tous deux fils de " Melimvi ".


La date du 04 Avril 2023 a marqué le début des festivités avec les préparatifs de la cérémonie de consécration dont les principales activités ont porté en matinée sur un investissement humain question de redonner un visage propre au village ; l’après-midi a permis de constater l’arrivée des populations et des invités. Pendant que la cuisine se faisait dans une ambiance conviviale, jusqu’en soirée presque au coucher du soleil.


Le Chef Sa Majesté YITSIR Michel a été installé dans la case secrète accompagné de sa « Mam Nôh », autour d’un grand feu où ils ont veillé toute la nuit en compagnie des chefs venus les assister ; pendant que la population assurait l’animation dans le village à travers le bon rythme musical des Vútès qui peuplent ce village autour d’agapes arrosées du bon vin local. C’est durant cette nuit que le chef a été consacré. Il faut préciser que ce couronnement d’une initiation démarrée deux (02) ans plus tôt était coordonné par Sa Majesté LAMBA Nestor Chef du village Ngouetou par Yoko. Ce dernier était assisté par d’autres chefs, à savoir : Sa Majesté LANDAN Bernard Chef du village Foufouein par Yoko, Sa Majesté YEMGORG Alim Chef du village Doume par Yoko, Sa Majesté AMBAHE EDANG Chef du village Medjangvouni par Yoko, Sa Majesté NGOKE Vincent du village Megang par Yoko et Sa Majesté GBATARE Faustin Chef du village Mbatoua par Yoko.


Le lendemain, 05 Avril 2023, jour consécration symbolisée par la rupture des anneaux proprement dite, dès 08 heures les activités se sont poursuivies de manière successive. Après la mise en place des populations, des autorités traditionnelles, religieuses et politiques venues nombreuses. Le chef a été sorti de la case secrète et installé dans la grande cour de la chefferie du village, encadré par sa garde rapprochée constituée de Messieurs TSIVANG Blaise, MEGUE Ali et TAYOKO Pius ainsi que de sa « Mam Nôh » Madame BILOKE Bernadette.


Le chef du village Ngouetou Sa Majesté LAMBA Nestor a procédé à la coupure des anneaux sous le regard curieux du représentant du sous-préfet de l’arrondissement de Yoko et des populations. Les paroles de bénédictions, les sons des Tamtam, les Youyou ainsi que les pas de danse traditionnelle ont rythmé ce rituel qui a mis officiellement le nouveau Chef sur le siège royal du village Melimvi.

C’est autour d’un repas constitué des différents mets avec en vedette le « Mɨ̀kándé Vounteux » des Vútès, partagé entre les convives et d’une grande réjouissance populaire que la cérémonie a officiellement pris fin.


Longue vie à Sa Majesté YITSIR Michel !


Par Angeline Carine DOUMEHI,

Benjamin TANGA LOUK.

Comments


bottom of page