top of page

A la découverte de Kim Sadou, artiste camerounaise


Kim Sadou
Kim Sadou

CAMEROUN - MUSIQUE


C’est une artiste à la voix d’ange, promue à un brillant avenir, nous nourrissions une réelle envie de l’interviewer pour qu’elle nous dise le secret de son talent. Au cours de cette interview, elle nous a parlé un peu d’elle, de sa carrière d’artiste, et de ses projets futurs.

Bonjour Kim, nous avons un premier rituel qui consiste à vous demander de vous présenter à notre cher public lecteur.

Coucou à tous, je suis Kim Sadou, Camerounaise, artiste musicienne et actrice de cinéma. Née à Ngoro dans le Département du Mbam et Kim. À l'âge de trois (03) ans, j'ai migré vers la ville de Yaoundé pour mes études maternelles, primaires, secondaires et universitaire. J’étudie actuellement l'art du spectacle et de la cinématographie. J'aime les aventures, les voyages, la musique et de la bonne nourriture Africaine.

Pourquoi ce pseudo de « La Mbamoise »?

Parce que je suis du Mbam, c'est une façon pour moi de vulgariser cette région qui comprend deux Départements riches en culture et en agriculture. « La Mbamoise » également parce que je voudrais surtout impacter la femme du Mbam à être dynamique, indépendante et intelligente car pour moi nous sommes déjà très belles dans le Mbam, nous devrions rajouter à cet atout naturel toutes les caractéristiques que j'ai citées plus haut pour être des femmes accomplies.

Quel est votre parcours musical ?

Avant de chanter, j'ai commencé par la danse. Depuis le ventre de ma mère je danse, puis à l'école primaire, pendant les kermesses au lycée, avec beaucoup d’artistes, sur des plateaux de télévision. Vers seize (16) ans j’ai commencé à m'intéresser au cinéma, avec la troupe « Les lascars » et c'est dans le cinéma que j’ai découvert le chant. J’ai été retenu par un groupe de rappeur avec qui j’ai cheminé pendant deux (02) ans. Le cinéma n’est toujours pas loin car ma musique a été sélectionnée comme générique d'un film avec le BCC de Business production. Quatre (04) ans plus tard, avec les encouragements de ma famille j'écris près de six (06) chansons dont le premier a vu le jour en 2019 intitulé « Amina ». C'est ainsi que ma carrière est lancée. Pour des raisons professionnelles, j’ai décidé de faire un break afin de mieux apprendre le métier et revenir un peu plus outillée.

Quand on vous observe habillé et entrain de danser … vous ne laissez rien au hasard et tout nous plonge dans un univers unique et artistique. Pourquoi ce sens du détail ?

C'est vrai que mes tenues de scène sont bien pensées pour la simple raison que je fais une musique d’écoute. Mon style de musique s'appelle du Jazz folklorique. C'est une musique qui rassemble des instruments et mélodies d'Afrique accompagnés de ma voix que je peux qualifier de griotte puisque j'ai hérité de timbres vocales de mes grands-pères maternel et paternel, tous deux de grands chanteurs à l'époque dans les villages. Le détail de mes tenues vient de mes ancêtres, un message que je passe et surtout c'est mon identité personnelle. Pour moi mon costume est tout ce qui fait ma beauté scénique.


Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je voudrais dire à tous et à mes fans de ne point se lasser de moi. Mon absence pendant une bonne période est dû non seulement à mes études, mais aussi parce que je voudrais leur servir un contenu très original. J'ai également hâte de revenir sur la scène. Mais le temps de Dieu reste meilleur. Je voudrais leur dire merci pour leur amour envers moi. Merci de continuer à me soutenir et surtout n'arrêtez pas de porter vos critiques car nul n'est parfait. On apprend chaque jour. J'apprends par vous, par mon vécu et je chante ce quotidien que nous vivons ensemble chaque jour. Merci encore et que Dieu vous bénisse. Merci Kim !

 

Par Mbaah & Tanga Louk



Comments


bottom of page